LEs NEWS

 Accueil/ Les News/ Détail article
SOS lancé pour soutenir Ahoua Ehoura, Pasteur Ouattara s'explique : « Non, ce n'est pas de l'escroquerie »

SOS lancé pour soutenir Ahoua Ehoura, Pasteur Ouattara s'explique : « Non, ce n'est pas de l'escroquerie »

Une vive polémique est née autour de l'initiative entreprise par le pasteur Ouattara, guide spirituel de l'ancienne vedette du JT de la télivision ivoirienne. Il a lancé un SOS qui n'a pas été du goût de la famille de Ahoua Ehoura. Pasteur Ouattara que nous avons rencontré donne les mobiles de son initiative 

 

La famille d’Ahoua Ehoura dit ne pas se reconnaitre dans le SOS qui a été lancé sur les réseaux sociaux, est-ce donc votre initiative personnelle ?

 

Pasteur Ouattara : Je suis resté longtemps auprès de Ahoua et j’ai vu la peine et la souffrance dans laquelle elle se trouve. Comme ce n’est pas tout on dit, moi je l’ai envoyée au CHU le vendredi, c’était très difficile de voir son état et la laisser comme ça ; donc on l’a internée au CHU de Treichville. Bon, Dieu merci, il y a la présidence qui prend en charge les frais médicaux. Maintenant quand elle finit, et qu’elle sort, il y a la vie qui va continuer. Comment elle va manger puisqu’elle a été licencié et qu’elle n’a pas de salaire ? Donc le SOS qui a été lancé est pour récolter tout ça pour lui donner un cadre mineur et puis suivre son régime alimentaire. C’est vrai, elle est prise en charge, mais quand elle va rentrer comment elle va vivre ?

 

Est-ce à dire qu’elle ne reçoit pas de soutien financier de la part de ses proches ou encore de sa famille ?

 

Pasteur Ouattara : il y a la réalité. Il y a ce que moi j’ai vu et j’ai longtemps été là. J’ai vu la souffrance de cette femme. S’il y avait des gens qui s’occupaient convenablement d’elle, je n’allais pas lancer un SOS. Que les gens ne pensent pas que c’est de l’escroquerie.  Pour ne pas créer trop de polémiques, si vous voulez avoir la vérité, venez la voir. Elle est à la chambre 105 en cardiologie.

 

De quoi  souffre Ahoua Ehoura ?

 

Pasteur Ouattara : C’est le diabète. Comme la maladie a tellement pris racine en elle et faute de moyens, ça engendre d’autres maladies.

 

Est-ce que son état de santé s’est stabilisé à présent ?

 

Pasteur Ouattara : Quand on venait le vendredi, c’était vraiment difficile. Par la grâce de Dieu, au jour d’aujourd’hui, ça commence à s’améliorer.

 

Entretien réalisé par Laetitia LAGO

 



  •   Riviera palmeraie Marché - Jouxtant le restaurant Miss Zahui
  •   +225 21 33 78 30
  •   +225 89 89 29 10
  •   +225 03 25 11 20
  •   maranathaprod2016@gmail.com